Quelques remarques au sujet des distributions

Du bon usage des distributions

Introduction

Cela fait quelques années que j'utilise GNU linux au quotidien ... sur différentes machines et avec différentes distributions

A tout seigneur tout honneur, j'ai débuté en 2006 avec Ubuntu sur un desktop.. J'ai testé plusieurs environnements graphiques puis je me suis arrêté sur KDE, la version 3.5 à l'époque. Tout allait bien jusqu'à ce que KDE passe à la version 4... Là catastrophe, rien ne fonctionnait vraiment bien, ils ont finalisé une version qui n'était pas aboutie... j'ai du retourner à Gnome pendant un certain temps.

Après quelques temps, j'ai commencé à utiliser un ordinateur portable pour mes cours. A cette époque, je devais toujours faire attention à ce qu'un projecteur (beamer) soit disponible et je devais le chercher le matin et le ramener à la fin de mes cours. Pour utiliser mon ordinateur portable, un IBM T50, une très bonne machine, quoique un peu lourde (plus de 2kg), j'avais installé Kubuntu  3.5 et comme j'aime bien suivre l'évolution de l'informatique je me suis décidé à passer à KDE 4.0. Et là, comme je l'ai dit dans l'introduction, horreur, plus rien ne fonctionnait ! J'ai installé Gnome, puis j'ai attendu un peu (1 an) puis j'ai re-testé KDE et j'y suis resté. La distribution Ubuntu était plus stable sous Gnome, mais je n'aimais pas cet environnement, ça peut paraître stupide, mais ce n'est qu'une question de goût, d'habitude, je suis retourné à KDE.

J'ai continué à utiliser intensivement cette distribution Ubuntu ou Kubuntu et, comme beaucoup de monde, j'ai du plusieurs fois tout refaire lors du passage d'une version à une autre. C'est ce qui m'a poussé, au bout de quelques années, à vouloir changer de distribution et en trouver une qui soit "rolling release". Après quelques recherches, j'ai trouvé plusieurs plusieurs distro, je les ai testées et j'ai finalement arrêté mon choix sur Sabayon (KDE), qui est une dérivée de Gentoo.

L'installer ne fut pas une sinécure, car dès le départ j'ai eu un blocage avec le clavier. Sabayon est bien branchée français, mais pas Suisse Romand au niveau du clavier. A l'installation il n'était pas possible de choisir un clavier autre que le clavier français ! Une fois installé j'ai pu changer dans le panneau de configuration et le mettre en Suisse Allemand (français) si si ! Mais il est toujours resté un problème lié aux accents : dans Kile et Kate il est impossible de frapper les lettres accentuées qui nécessitent une combinaison de touches comme â ê û î ù ou encore ï ! Comme j'utilise beaucoup Latex c'est un peu embêtant, même si on peut utiliser les codes d'échappement pour frapper ces lettres accentuées.

Janvier 2014

J'ai changé d'ordinateur portable et j'ai donc également décidé de changer de distribution... Soyons clairs Sabayon n'a pas démérité, mais ces petits problèmes devenaient agaçants, sans parler de l'installation des pilotes d'imprimantes qui deviennent tellement plus compliqués que dans le monde Debian ou Mandriva-Suse et compagnie. Brother, par exemple, met à disposition des pilotes d'imprimantes pour Linux, en .deb ou en .rpm, ce qui facilite grandement l'installation de ceux-ci, Brother donne même le code source de ces pilotes.

Donc j'ai cherché autre chose qui me convienne mieux, qui ne soit pas Ubuntu car la politique de Canonical, notamment en matière de vie privée ne me plaisait pas beaucoup, de plus son choix d'Unity ainsi que son abandon de KDE ne me convenait pas. Bref je cherchais une distribution qui soit communautaire, basée soit sur Debian soit sur rpm puisque ce sont les distributions qui proposent le plus grand catalogue de programmes déjà packagés. En plus si elle pouvait être en "rolling release" se serait encore mieux.

Finalement j'ai choisi SolydXK (version K), malgré sa jeunesse, cela ne fait pas longtemps qu'elle existe, car elle présente tous ces avantages :

  • Communautaire
  • Basée sur Debian testing
  • Semi-rolling release (4x par année cela me suffit)
  • Grand catalogue de programme
  • Pilotes faciles à installer
  • Pas de problème de clavier, surtout pas dans les éditeurs que j'utilise avec Latex
  • Strictement aucun problème pour une utilisation avec soit un beamer soit un écran d'appoint

Pour le moment j'en suis là et j'espère que les initiateurs de cette distribution vont continuer à la maintenir.

(février 2014)

Janvier 2015

Tout c'est bien passée jusqu'à la fin de l'année 2014. SolydXK a changé en cours de route et a modifié sa politique par manque de moyens et de temps. Finalement elle allait laisser tomber son système de mise à jour quadriannuelle pour passer à un système ... lequel je n'ai pas bien compris.

J'ai tenté une mise à jour, online, vers la nouvelle version avec Plasma 5... et patatras..! Impossible de démarrer, je ne pouvais plus accéder à mon système. J'ai donc téléchargé la dernière version (solydk64_201501.iso) et tenté de l'installer... Impossible, vraiment impossible à installer ! J'ai même totalement reformaté mon DD, mais rien n'y fit... tantôt j'arrivais à la possibilité de l'installer, mais je n'avais qu'une partie de l'affichage (comme si l'écran était beaucoup plus grand) tantôt j'ai pu aller jusqu'à la presque fin de l'installation, mais là j'avais un message qui m'indiquait une impossibilité de continuer, bref j'ai perdu patience et confiance et j'ai abandonné...

Je suis passé à la dernière version de Suse (tj sous KDE), mais je n'y suis pas resté longtemps, incompatibilité d'humeur et manque de connaissances dans les .rpm... et finalement je suis retourné vers Kubuntu... oui je sais ce n'est pas très glorieux..., malgré ce que je pense de Canonical (voir l'article de R. Stallman que j'ai reproduit sur mon site), je l'ai quand même fait.

Là aussi j'ai eu des surprises... j'ai installé la version 14.10 de Kubuntu, puis je l'ai modifiée pour installer la dernière version de Plasma, la 5. Au début j'étais très tolérant avec cette nouvelle version de Plasma, mais dans le fond ça ne marchait pas aussi bien que sous la version précédente. J'ai pris mon mal en patience, notamment lors de l'utilisation du beamer pour mes cours (ça plantait une fois sur 2 et surtout c'était extrêmement lent pour parvenir à synchroniser les deux affichages), en me disant que la version suivante de Kubuntu améliorerait la situation...

Las, je n'ai pas pu attendre, d'un seul coup je n'ai plus eu de fenêtrage du tout... je pouvais lancer des programmes en ligne de commande, mais rien ne gérait les fenêtres elles-même...

Retour à la case départ... j'ai réinstallé la version 14.10 et je ne l'ai pas touchée, j'ai attendu sagement la fin du mois d'avril et la mise à jour s'est effectuée correctement, la dernière version de Plasma semble cette fois être au point...

(24 avril 2015)

Septembre 2015

À la fin de l'année scolaire (juin 2015) , comme j'avais un peu de temps, j'ai tenté à nouveau SolydXK... Je l'ai installée à la fois sur mon laptop et sur mon poste fixe, que j'avais au préalable modifié pour accélérer la machine (un disque SSD de 128Go pour Windows et un disque normal de 500Go pour les données, plus un disque SSD de 128Go pour Linux et un disque de 1To pour les données, le tout bien sûr en dual boot...).

Plusieurs petits problèmes sont apparus dont le premier a été que je n'arrivais plus à faire fonctionner la synchro entre les deux ordis (avec NFS), bon me suis-je dit j'aurais bien un peu de temps plus tard pour régler cela...

En septembre je reprends les cours et là je m'aperçois avec horreur qu'il m'est impossible de faire tourner les programmes flash, avec WINE, que je voulais montrer à mes élèves, alors que jusqu'à la dernière modification cela fonctionnait parfaitement... j'ai vérifié que je n'avais pas le même problème sur mon poste fixe, mais hélas c'était le même problème...

Donc finalement j'ai renoncé DÉFINITIVEMENT à SolydXK et je suis revenu à Kubuntu 15.04

Mais la encore j'ai dû batailler car impossible d'installer la 15.04 sur mon poste... il me donne le message suivant :

ubi-console-setup failed with exit code 141

J'ai galéré un moment, pensant que c'était mon poste qui déconnait... puis je suis allé sur le NET pour m'aprecevoit que c'était bien le système d'installation qui déconnait.... impossible de la monter avec un clavier suisse romand... ça fait quand même rager....

Bref après un instant de stupeur (quoi ils ne sont pas foutu de voir qu'il y a un problème avec le clavier suisse romand et de le corriger ?) j'ai pu l'installer en lui disant que j'avais un clavier français (ce qui bien sûr n'était pas le cas...) puis j'ai modifié le clavier avec

setxkbmap ch fr

et j'ai enfin retrouvé le bon environnement.

Rebelotte avec le poste fixe, même problème et même solution...

Mais cette fois j'ai pu installer NFS sans problème, la synchro fonctionne, et WINE fonctionne parfaitement également...

(3 sept 2015)

Juillet 2017

Depuis 2015 la distribution Kubuntu est restée stable et je n'ai pas connu de problème particuliers.. sauf celui que je présente ci-dessus

Avril 2018

J'ai fait un test pendant quelques temps de la distribution MAUI qui est dérivée de KDE NEON, qui elle-même est une dérivée d'UBUNTU, qui elle-même est...

J'ai tout d'abord hésité entre KDE NEON et MAUI, mais finalement mon choix s'est porté sur MAUI car il y plus d'applications embarquées que dans celle de KDE NEON.

Dans cette distribution, on a les dernières versions de KDE et de Plasma ainsi que la mise à jour des applis liées au bureau KDE. Au final, je n'ai pas été emballé... certes Maui vient avec plus d'applis hors bureau KDE que Neon, mais on est loin ici des dernières versions. Finalement je suis revenu à Kubuntu car ici tout est vraiment bien fait et surtout rapide ! Installer la 18.04 a été vraiment simple et rapide, je l'ai téléchargée, puis mise sur une clé USB et je l'ai installée à neuf (en formatant la partition racine /), sans supprimer mes documents dans le /home/Moncompte/, mais en supprimant tous les fichiers et dossier cachés qui s'y trouvaient ! (enfin presque, car certains ne pouvaient pas être supprimés sans qu'ils réapparaissent tout de suite).

Avec le passage à la version 18.04 LTS que j'ai effectué sur l'ordi d'un ami je me suis aperçu qu'il existe, lors de l'installation, un clavier Suisse avec les variantes suisse français et suisse allemand ! ENFIN ! Merci aux développeurs !

Il faut d'ailleurs relever que lors de l'installation de Maui il n'y avait pas cette possibilité, on est encore au : Langue : Français, Clavier suisse allemand (français).