Quelques points intéressants de l'Ancien Testament

La bible nous dit la vérité...

J'ai reçu, il y a de cela quelques années, un mail qui tentait de justifier le rejet de l'homosexualité par la bible. Pour ce groupe de chrétiens fanatique, si la bible condamne l'homosexualité, alors nous ne devons pas nous y opposer, bien au contraire, nous devons la combattre, l'homosexualité est une abomination.

Aujourd'hui encore, ces justifications existent toujours et de nombreux groupes religieux extrémistes rejettent toujours l'homosexualité, au prétexte qu'elle est interdite par dieu (beaucoup parmi les évangéliste, mais aussi chez les catholiques et les orthodoxes).

Comme pour moi la bible n'est pas un livre inspiré par ou écrit par dieu, mais au contraire un ouvrage écrit par les hommes, ces positions relèvent tout au plus de la façon dont les sociétés de l'antiquité inspirées par le monothéisme pensent la sexualité... ces visions sont pour moi des archaïsmes.

Il m'a paru intéressant de remettre en évidence quelques-uns de ces archaïsmes afin de faire comprendre qu nous ne sommes plus à la période de l'antiquité, que la société a évolué et qu'il est heureux que la majorité de la société reconnaisse l'homosexualité comme une variante de la sexualité des êtres humains.

Les liens qui figureront sur les citation vous mèneront directement sur un des sites qui propose la bible en ligne, afin que vous puissiez vérifier vous-même le contenu des citations. 

La première donc sur la question de l'homosexualité...

Lévitique chapitre 18 verset 22 : Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination.

Lévitique chapitre 20 verset 13 : Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux.

Le Nouveau testament lui aussi condamne l'homosexualité... à mort!

Romains 1:26 et 1:27 C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature; et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. [...]

Romains 1:32 Et, bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.

C'est très clair, on ne supportait pas l'homosexualité dans les milieux chrétiens de l'antiquité... La suite est aussi intéressante: dans le passage de la bible qui suit, afin d'éviter que des hommes ne soient violés par d'autres hommes, on propose des femmes à la place, et pas n'importe lesquelles, les filles de l'hôte qui accueille les hommes à protéger...

Dans ce passage, on comprend que celui qui veut protéger ses hôtes (hommes),  propose ses propres filles (vierges) à ceux qui veulent s'en prendre à ses hôtes. L'homosexualité est un tel tabou que ce personnage trouve préférable que cela soient ses propres filles qui soient violées plutôt que ses amis ! 

Voici l'épisode de Lot dans la Genèse (faut dire que cela se passe à Sodome...)

Ça commence par : Genèse 19:5

Ils appelèrent Lot, et lui dirent: Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions.

et ça continue ainsi : Genèse 19:7 et 19:8

Et il dit: Mes frères, je vous prie, ne faites pas le mal!

Voici, j'ai deux filles qui n'ont point connu d'homme; je vous les amènerai dehors, et vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Seulement, ne faites rien à ces hommes puisqu'ils sont venus à l'ombre de mon toit.

Après cela, l'histoire se termine bien et les deux filles ne seront pas données à la foule en furie... la morale est sauve... Mais il est clair que Lot allait vraiment donner ses filles à ceux qui réclamaient les deux invités...

Presque la même histoire dans Juge 19:22 et suivants, mais cette fois elle se termine mal pour la femme ... 

22 Pendant qu'ils étaient à se réjouir, voici, les hommes de la ville, gens pervers, entourèrent la maison, frappèrent à la porte, et dirent au vieillard, maître de la maison: Fais sortir l'homme qui est entré chez toi, pour que nous le connaissions.

23 Le maître de la maison, se présentant à eux, leur dit: Non, mes frères, ne faites pas le mal, je vous prie; puisque cet homme est entré dans ma maison, ne commettez pas cette infamie.

24 Voici, j'ai une fille vierge, et cet homme a une concubine; je vous les amènerai dehors; vous les déshonorerez, et vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Mais ne commettez pas sur cet homme une action aussi infâme.

25 Ces gens ne voulurent point l'écouter. Alors l'homme prit sa concubine, et la leur amena dehors. Ils la connurent, et ils abusèrent d'elle toute la nuit jusqu'au matin; puis ils la renvoyèrent au lever de l'aurore.

26 Vers le matin, cette femme alla tomber à l'entrée de la maison de l'homme chez qui était son mari, et elle resta là jusqu'au jour.

Remarques :

  • Premièrement "connaître" semble dire ici avoir des relations sexuelles, ce qui permet de comprendre l'attitude de Lot qui ne voulait pas que les hommes de Sodome connaissent les deux étrangers qu'il hébergeait mais que cela ne le gênait pas qu'ils connaissent ses deux filles vierges..
  • Deuxièmement, on peut dire que l'invité est un être lâche, ad minima, puisqu'il envoie sa femme se faire violer à sa place plutôt que d'y aller lui-même!
  • Troisièmement le vieillard considère que c'est une action infâme s'il s'agit d'un homme mais que c'est potentiellement faisable s'il s'agit de sa fille et de la femme de son invité...

 

Suite : ...on continue avec la question de l'esclavage :

 

Exode chapitre 21 verset 2 :   Si tu achètes un esclave hébreu, il servira six années; mais la septième, il sortira libre, sans rien payer.

Exode chapitre 21 verset 7  :  Si un homme vend sa fille pour être esclave, elle ne sortira point comme sortent les esclaves.

Lévitique chapitre 25 verset 44 : C'est des nations qui vous entourent que tu prendras ton esclave et ta servante qui t'appartiendront, c'est d'elles que vous achèterez l'esclave et la servante.

Donc on peut non seulement acheter des esclaves, mais on peut aussi vendre sa propre fille comme tel... intéressant non ? De plus il nous est clairement interdit de prendre pour esclave des gens de chez nous ! Quant à ceux qui veulent respecter la bible au pied de la lettre, il leur sera aujourd'hui difficile de respecter ces versets...!

Lévitique chapitre 35 verset 2 : On travaillera six jours; mais le septième jour sera pour vous une chose sainte; c'est le sabbat, le jour du repos, consacré à l'Éternel. Celui qui fera quelque ouvrage ce jour-là, sera puni de mort.

Hum... et on fait quoi avec tous ceux qui travaillent le dimanche (anc. samedi) on leur tranche la gorge ?

Lévitique chapitre 21 verset 16 à 19 :

L'Éternel parla à Moïse, et dit:

Parle à Aaron, et dis: Tout homme de ta race et parmi tes descendants, qui aura un défaut corporel, ne s'approchera point pour offrir l'aliment de son Dieu.

Tout homme qui aura un défaut corporel ne pourra s'approcher: un homme aveugle, boiteux, ayant le nez camus ou un membre allongé;

un homme ayant une fracture au pied ou à la main;

Voilà un autre archaïsme, et celui-ce n'est plus suivi, du moins il ne me semble pas que ce soit le cas encore aujourd'hui... ! De même encore un archaïsme qui n'a plus cours, celui des vêtements tissés de deux espèces de fils ... on se demande pourquoi ?

Lévitique chapitre 19 verset 19 : Vous observerez mes lois. Tu n'accoupleras point des bestiaux de deux espèces différentes; tu n'ensemenceras point ton champ de deux espèces de semences; et tu ne porteras pas un vêtement tissé de deux espèces de fils.

Lévitique chapitre 24 verset 16 : Celui qui blasphémera le nom de l'Éternel sera puni de mort: toute l'assemblée le lapidera. Qu'il soit étranger ou indigène, il mourra, pour avoir blasphémé le nom de Dieu.

Si cela n'a plus cours dans les pays  où la religion chrétienne est dominante, il existe encore des pays où cela peut entraîner une condamnation à mort !  (cf. le Pakistan, mais pas seulement) Lisez aussi les versets 10 à 15...

Lévitique chapitre 20 verset 14Si un homme prend pour femmes la fille et la mère, c'est un crime: on les brûlera au feu, lui et elles, afin que ce crime n'existe pas au milieu de vous.

Tout cela dénote bien que nous sommes à une autre époque et que la société a bien changé depuis. Mais, à la lecture de ces versets, on reste édifié que des imbéciles, notamment les créationnistes, continuent d'affirmer que la Bible seule dit la vérité et que d'autres prétendent qu'elle doit être suivie au pied de la lettre sur la question des homosexuels. Alors à quand le retour de l'esclavage ?

 Patrick 28 février 2014. Modifié le 11 août 2014. Modifié le 29 juin 2017